Devenez membre OBNL/OSBL d'Arrondissement.com

Communiqué

Le mardi 17 décembre 2013

Bilan du gouvernement péquiste

Publié par : Lise Thériault, députée provinciale d'Anjou-Louis-Riel - bureau de circonscription

Anjou, le 17 décembre 2013 – À la suite de la session parlementaire terminée la semaine dernière à l’Assemblée nationale, la députée d’Anjou-Louis-Riel, madame Lise Thériault, souhaite dresser son bilan. Au cours de la présente session, le gouvernement du Parti Québécois  a clairement démontré sa perte de contrôle
des dépenses de l’État, sans envisager de véritables solutions  pour s’attaquer au problème.

Une économie en panne et des finances publiques dans le rouge

L’incapacité du gouvernement Marois à se responsabiliser sur les enjeux économiques du Québec nous entraîne tout droit vers un déficit de 2G$. Considérant que les revenus de l’État sont en chute libre, le Parti Québécois continue d’accroître son rythme de dépense, en se préoccupant davantage de ses gains électoralistes, plutôt que de travailler pour les intérêts du Québec. Maintenant que le ministre des Finances a finalement admit qu’il serait impossible d’atteindre le déficit 0, l’échec économique du PQ est sans équivoque. « L’incompétence a atteint ses limites. La récréation doit se terminer. Le gouvernement péquiste coûte trop cher pour les Québécois, trop cher pour les gens d’Anjou-Louis-Riel », a déclaré madame Thériault.

Encore des coupes importantes pour les familles québécoises et les aînés

Après 15 mois de gouvernement péquiste, l’élan économique du Québec est brisé. Cette mauvaise gestion se vit
dans tous les secteurs d’activité de toutes les régions, et dont les répercussions affectent directement les familles québécoises. En mars dernier, la ministre de la Famille a coupé en catimini 56 M$ dans les services de garde subventionnés,  et elle pourrait imposer des coupes supplémentaires de 40 M$ aux centres de la petite enfance (CPE). « Encore une fois, les jeunes familles sont prises en otage en raison de l’improvisation et de l’incapacité de ce gouvernement à mesurer les impacts de ses décisions. Il est déplorable que ces compressions se fassent au détriment des intérêts des enfants,  puisqu’elles touchent l’ensemble du réseau des services de garde, notamment celui d’Anjou-Louis-Riel », s’est exclamée la députée.

Madame Thériault dénonce également l’affaiblissement du réseau de santé suscité par des compressions annoncées par le ministre de la Santé.  En s’apprêtant à fermer 651 lits en centres d’hébergement et de soins en longue durée (CHSLD) à Québec et à Montréal, le ministre Hébert  prévoit aussi instaurer deux nouvelles taxes, soit la taxe pharmacie et la taxe autonomie. « En prenant l’exemple de mon comté où il y a la plus forte concentration de personnes âgées dans la région de Montréal, cette clientèle sera complétement dépourvu par ses coupes, considérant qu’il n’y aura pas de ressources alternatives pour offrir plus de soins à domicile », a affirmé la députée.

 

La Charte de la chicane et de la division

Cet automne, le gouvernement péquiste a exploité un sujet sensible et délicat : celui de la coexistence des Québécois avec diverses origines et croyances. Avec ce projet de loi radical, on tente d’imposer une forme de discrimination à l’embauche, qui est loin de constituer une valeur québécoise. « La solution du Parti québécois sur les signes ostentatoires est inacceptable et ne s’attaque pas au véritable problème. Ce que nous voulons au Parti libéral du Québec, c’est de s’attaquer à l’intégrisme et l’extrémisme religieux. Dans cet esprit, nous avons mis sur pied un comité sur la question et nous présenterons des propositions complètes sur la neutralité religieuse de l’État et sur des mesures pour lutter contre l’intégrisme et l’extrémisme religieux », a soutenu madame Thériault.

Finalement, bien que les travaux parlementaires soient terminés à Québec, les vacances de la députée
d’Anjou-Louis-Riel sont loin d’être commencées. « Je vais profiter de la relâche parlementaire afin d’être davantage présente auprès de mes citoyens et citoyennes. Ma circonscription demeure ma priorité et c’est dans cet esprit, que je souhaite travailler afin de développer les meilleurs projets pour ma communauté », a conclu madame Thériault.

 -30-

Sofia Benzakour

Responsable des
communications

Circonscription
d’Anjou-Louis-Riel

(514) 493-9633


Publications des entreprises

L'hiver est à nos portes!
Le lundi 3 décembre 2018
Publié par: Dominique Gagné, massothérapie et Reiki
Syndrome pulmonaire à hantavirus (HPS)
Le mardi 13 novembre 2018
Publié par: Referencement PME Inc
Ajout de cellulose, facile et économique !
Le mardi 13 novembre 2018
Publié par: Isolation Majeau et frère inc.
Le pouvoir de l'auto-compassion
Le dimanche 11 novembre 2018
Publié par: Accent Carrière

À propos d'arrondissement.com

Arrondissement.com est un projet de L’Avenue inc., un organisme à but non lucratif indépendant de la Ville de Montréal, vouée depuis plus de dix ans à la démocratisation des technologies de l’information auprès des groupes communautaires et des populations défavorisées de Montréal. 

Ce portail Internet offre aux citoyens la possibilité de trouver facilement tous les services des groupes à but non lucratif montréalais. Il fait office de centre de référence sociocommunautaire sur Internet et à ce titre, il reçoit plus de 200,000 visiteurs uniques par mois pour plus de 1,000,000 de pages vues.

Tous droits réservés 2002-2018 © Arrondissement.com.