Devenez membre OBNL/OSBL d'Arrondissement.com

Communiqué

Le mercredi 31 juillet 2013

Le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie : un engagement de Projet Montréal-Équipe Bergeron

Publié par : Projet Montréal

MONTRÉAL, le 31 juillet 2013 - Le chef et candidat à la mairie de Montréal, Richard Bergeron, et les candidates et candidats de Projet Montréal–Équipe Bergeron de Ville-Marie, Janine Krieber, Valérie Plante et Jimmy Zoubris, se sont engagés aujourd’hui à faire du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie une priorité pour le centre-ville de Montréal. « Ce projet devra se faire en collaboration avec le gouvernement du Québec, mais c’est d’abord une question de leadership de la part du maire de Montréal. Ce dernier doit dire de façon ferme et claire à Québec ce que les Montréalaises et les Montréalais attendent de leur gouvernement. En commençant sans plus tarder avec le segment Hôtel-de-Ville à Sanguinet, le recouvrement sera opéré entre le Palais des congrès et le nouveau CHUM dans une dizaine d’années tout au plus, renvoyant aux oubliettes de l’histoire la pire balafre à n’avoir jamais déparé la métropole du Québec », a déclaré Richard Bergeron.

Le chiffre qui circule depuis plusieurs années relativement au recouvrement de la partie en tranchée de l’autoroute Ville-Marie, entre les rues Saint-Urbain et Sanguinet, est de 500 M$. Or, il y a tout juste 10 ans, la section Square-Victoria à Saint-Urbain de cette même autoroute a été recouverte, devenant le cœur du Quartier international de Montréal. Les investissements requis ont totalisé 730 M$, une somme qui a permis non seulement de couvrir la tranchée de l’autoroute sur 500 mètres, mais encore d’acquérir plusieurs terrains, de construire 900 000 pieds carrés de nouveaux bâtiments, de recycler 250 000 pieds carrés de bâtiments existants, de construire un immense stationnement souterrain et d’aménager plusieurs hectares d’espaces publics de très haute qualité. « Parler aujourd’hui de 500 M$ pour simplement couvrir une longueur similaire d’autoroute constitue à sa face même une grossière exagération », a poursuivi Richard Bergeron.

La section Saint-Urbain à Sanguinet est elle-même constituée de trois segments : Hôtel-de-Ville à Sanguinet, Saint-Laurent à Hôtel-de-Ville, et Saint-Urbain à Saint-Laurent. Projet Montréal – Équipe Bergeron propose de procéder par étapes. « Le segment Hôtel-de-Ville à Sanguinet constitue le parvis du nouveau CHUM, où se rendront bientôt 16 000 personnes chaque jour. La présence de la station de métro Champ-de-Mars en fait également le principal accès au Vieux-Montréal : depuis trop longtemps, on doit emprunter un tunnel glauque et nauséabond, démenti honteux du slogan Montréal, ville UNESCO de design. S’il y a urgence à procéder au recouvrement d’une première section de l’autoroute en tranchée, c’est là qu’elle se trouve », a expliqué Janine Krieber, co-listière et candidate dans le district Saint-Jacques.

Jimmy Zoubris, candidat dans le district Peter-McGill, est confiant que les deux autres segments de l’autoroute suivront rapidement : « Le gouvernement du Québec vient tout juste de créer une réserve foncière sur le segment Saint-Urbain à Saint-Laurent, dans l’intention de procéder à un nouvel agrandissement du Palais des congrès. Dans ce cas, le coût du recouvrement représentera une simple composante du coût total du projet, comme ce fut le cas pour le Quartier international. Une fois cela fait, il ne restera plus que le troisième segment à recouvrir, de Saint-Laurent à Hôtel-de-Ville, ce qui ne devrait pas non plus tarder puisque l’abondance de terrains limitrophes permet d’envisager un excellent retour sur l’investissement. Que la Ville exerce son leadership pour l’aménagement du parvis d’accès au CHUM et au Vieux-Montréal, ce que nous nous engageons à faire, et le reste suivra ».

Les études techniques portant sur le recouvrement du segment Hôtel-de-Ville à Sanguinet ont été réalisées en 2006. Une esquisse d’aménagement de la nouvelle place Marcelle-Ferron a même été soumise en 2012. Par ailleurs, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) s’est prononcé deux fois en faveur de ce recouvrement : en 2006, à la suite des audiences sur le projet du nouveau CHUM, une seconde fois tout récemment, au terme des audiences sur l’avenir du Vieux-Montréal. « Seul le laxisme de l’administration Union Montréal explique qu’aucune action n’ait été prise pour concrétiser ce projet pourtant si attendu par les Montréalais », a estimé Richard Bergeron.

Les candidats à la mairie de Montréal à l’élection du 3 novembre prochain vont tous prétendre faire du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie l’une de leurs principales priorités pour le centre-ville. « La différence entre nous et les autres, c’est que nous ne nous contentons pas de vœux pieux : nous avons un plan d’action concret, que nous sommes déterminés à mettre en œuvre. À Projet Montréal, nous disons ce que nous allons faire et, une fois élus, nous faisons ce que nous avions dit. C’est pour cette raison que je suis si fière de porter les couleurs de Projet Montréal – Équipe Bergeron dans la présente élection », a conclu Valérie Plante, candidate dans le district Sainte-Marie.

  • Annexe 1 : Quartier international de Montréal
  • Annexe 2 : Quartier de la santé
  • Annexe 3 : Parvis du CHUM et du Vieux-Montréal

Renseignements :
Marie-Eve Gagnon, responsable des communications de Projet Montréal
514 516-3120
marie-eve.gagnon@projetmontreal.org

Demandes d’entrevues :
Joël Simard-Ménard, directeur du cabinet de l’opposition officielle
514 872-1108
joel.simard-menard@ville.montreal.qc.ca


Publications des entreprises

Atelier: Renaître d'une Relation Toxique
Le jeudi 22 août 2019
Publié par: Thierry Zibi, Thérapeute
La solution est dans le grenier $
Le mardi 6 août 2019
Publié par: Isolation Majeau et frère inc.
Comment vaincre le syndrome de l’imposteur?
Le mercredi 22 mai 2019
Publié par: Je me lance!

À propos d'arrondissement.com

Arrondissement.com est un projet de L’Avenue inc., un organisme à but non lucratif indépendant de la Ville de Montréal, vouée depuis plus de dix ans à la démocratisation des technologies de l’information auprès des groupes communautaires et des populations défavorisées de Montréal. 

Ce portail Internet offre aux citoyens la possibilité de trouver facilement tous les services des groupes à but non lucratif montréalais. Il fait office de centre de référence sociocommunautaire sur Internet et à ce titre, il reçoit plus de 200,000 visiteurs uniques par mois pour plus de 1,000,000 de pages vues.

Tous droits réservés 2002-2018 © Arrondissement.com.