Devenez membre OBNL/OSBL d'Arrondissement.com

Communiqué

Le vendredi 16 octobre 2020

Campagne de sensibilisation provinciale, du 5 au 21 octobre 2020

Publié par : Le Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec - Connexion >TCC.QC

Le traumatisme craniocérébral, un choc qui dure 

Communiqué de presse                                                                                        

Pour publication immédiate

 

EN OCTOBRE, PARLONS DU TRAUMATISME CRANIOCÉRÉBRAL

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION PROVINCIALE, DU 5 AU 21 OCTOBRE

 

Montréal, le 5 octobre 2020 – Au Québec, on dénombre plus de 2000 personnes touchées annuellement par un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou sévère[1], mais en vérité il fait bien plus de victimes. L’absence de guérison en allonge perpétuellement la liste et l’entourage est aussi fortement impacté. Les symptômes du TCC sont souvent invisibles, causant fréquemment le jugement erroné des autres au sujet de leurs comportements. Pour éveiller les esprits à cette réalité, l’organisme Connexion >TCC.QC (qui regroupent 13 associations régionales), lance aujourd’hui une campagne de sensibilisation provinciale qui se terminera par la 17ème Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral du 15 au 21 octobre 2020.

 

Les 13 associations régionales couvrent 16 régions du Québec et desservent plus de 5000 personnes ayant un TCC ainsi que les proches. Elles les accompagnent au quotidien en offrant des activités de loisirs, de bénévolat, des ateliers, des milieux de vie, du soutien psychosocial, du répit, des groupes d’entraide, des événements conviviaux, de la réinsertion professionnelle, etc.

 

Nicola Ciccone, l’ambassadeur de la campagne, a eu beaucoup de chance

 

En février 2018, un très grave accident d’automobile a bien failli coûter la vie de l’auteur, compositeur et interprète Nicola Ciccone. Il a été qualifié par son médecin de miraculé parce qu’à part un TCC léger, il n’a eu qu’une entorse cervicale. Marqué à vie par cet accident, il a donc décidé de prêter sa voix à cette cause.

 

 « Je me suis heureusement remis de mon grave accident mais je réalise toute la chance que j’ai eu de m’en sortir et de n’avoir aujourd’hui que quelques séquelles légères avec lesquelles j’ai dû apprendre à vivre. C’est pourquoi, j’ai tout de suite accepté de prêter ma voix à tous ceux et celles qu’on ne voit pas et surtout qu’on n’entend pas. », de déclaré Nicola Ciccone. « Durant le mois d’octobre, j’invite donc la population à en parler, à partager leurs histoires afin de nous aider à susciter des discussions et surtout à sensibiliser les gens à leur réalité afin d’éviter des jugements trop hâtifs et à leur faire réaliser que personne n’est à l’abri d’un TCC. Il ne faut surtout pas hésiter à consulter des professionnels de la santé et les associations régionales peuvent évidemment aider et accompagner les victimes et leurs familles ».

 

TCC, un choc qui dure en quelques données :

 

  • Au Québec, les deux causes les plus fréquentes sont les chutes (66% pour les TCC modérés - 74% pour les TCC sévères)1 et les accidents de la route (15% pour les TCC modérés - 21% pour les TCC sévères)1. Les séquelles, nombreuses et variées, affectent la vie familiale, sentimentale et professionnelle des victimes d’un TCC.
  • En effet, à peine 20% à 35% des personnes touchées retournent au travail et plusieurs ne gardent pas leur poste longtemps[2].

 

  • Les relations avec l’entourage sont également bouleversées à cause du changement de comportement mais aussi des nouvelles limitations de la victime. Par exemple, la dépression est très fréquente avec 27% des personnes TCC qui ont un épisode dépressif majeur et 38% rapportent des symptômes de dépression cliniquement significatifs[3].

 

Parmi les autres séquelles les plus courantes, on retrouve l’anxiété, la perte de mémoire, d’équilibre, la désinhibition, la fatigabilité, l’irritabilité, les mots de tête, l’impulsivité et l’aphasie.

 

Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral remplie d’activités malgré la COVID !

Créée en 2004, la Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral a choisi cette année, d’aborder le TCC sous la thématique « Le TCC, un choc qui dure ! ».

 

Au programme : des ateliers créatifs en lien avec la thématique, des expositions d’œuvres, des activités de sensibilisation dans l’espace public, des jeux, seront organisés dans les différentes régions par les associations membres et respecteront les normes de la Santé publique.

 

À partir du 15 octobre, il y aura aussi le Défi Coup d’Chapeau sur Facebook qui permettra de faire voyager le message sur la toile. Les gens sont invités à copier la publication épinglée sur le mur de la page de la Semaine, la coller sur leur propre mur, de l’accompagner d’une photo de soi avec un chapeau et d’inviter des personnes de son entourage à y participer.

 

Pour tout savoir sur la Semaine du traumatisme craniocérébral, rendez-vous sur www.connexiontccqc.ca/evenements/sqtcc ou sur facebook.com/sqtcc, et suivez le mot-clic #tcc3lettres sur les médias sociaux.

 

À propos de Connexion >TCC.QC

Le Regroupement des personnes traumatisées craniocérébrales du Québec existe depuis plus de 20 ans. Il est un interlocuteur privilégié en matière de besoins et de services offerts aux associations qui accompagnent les personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral et leurs proches. Sa mission est de regrouper, soutenir, représenter et de favoriser la concertation de ses 13 associations membres situées partout au Québec.

 

Pour en savoir davantage sur le traumatisme craniocérébral ou pour trouver l’association de votre région, rendez vous sur www.connexiontccqc.ca

 

 

- 30 -

 

Source  :                            Anna Désiles - Connexion >TCC.QC

                                       (Regroupement des personnes traumatisées craniocérébrales du Québec)

 

Demandes médias :       Marie-Noël Phaneuf, annexe

                                             marienoel@annexe.media / 514-553-2570

[1] Portrait du réseau québécois de traumatologie adulte : 2013 à 2016.

[2] http://www.forum.umontreal.ca/numeros/1999-2000/Forum99-10-18/article02.html

[3] Depression following adult, non-penetrating traumatic brain injury: A meta-analysis examining methodological variables and sample characteristics, J.Osborn, J.L.Mathias, A.K.Fairweather-Schmidt, 2014


Publications des entreprises

Nos formations pour l'automne sont disponibles!
Le vendredi 2 octobre 2020
Publié par: La Clique - bureau de communication pour OBNL
Préparer sa maison pour l'hiver !
Le lundi 21 septembre 2020
Publié par: Isolation Majeau et frère inc.

À propos d'arrondissement.com

Arrondissement.com est un projet de L’Avenue inc., un organisme à but non lucratif indépendant de la Ville de Montréal, vouée depuis plus de dix ans à la démocratisation des technologies de l’information auprès des groupes communautaires et des populations défavorisées de Montréal. 

Ce portail Internet offre aux citoyens la possibilité de trouver facilement tous les services des groupes à but non lucratif montréalais. Il fait office de centre de référence sociocommunautaire sur Internet et à ce titre, il reçoit plus de 200,000 visiteurs uniques par mois pour plus de 1,000,000 de pages vues.

Tous droits réservés 2002-2018 © Arrondissement.com.